Rechercher

STATION AIRLESS : QUE CHOISIR ?


Vous allez comprendre les différents critères à prendre en compte dans le choix de votre prochaine station. Ceci est un guide d'achat et non une vitrine pour les marques du marché.

Il évident que si vous n'êtes pas un professionnel de la peinture, l'achat d'une machine pro et donc la lecture de ce pavé, ne vous sera pas d'une grande utilité, car non, en GSB, il n'existe pas la machine miracle à un tout petit prix,. Pour en avoir tester plusieurs, on est loin, très loin , de la qualité qu'exige ce type de travaux.

Je tenterais toutefois, d'aborder le sujet.


AVERTISSEMENT, pour ne pas faire de pubs à une marque plutôt qu'à une autre, les machines présentées dans cet article , sont de la marque MONSTER, méconnue du grand public, j'ai moi même une de leurs machines. Cet article est non sponso, non affilié etc.




1-CHOISIR LE TYPE DE TECHNOLOGIE


Il existe deux familles de station airless, les membranes et les pistons. Elles se distinguent les unes des autres par leur système d'aspiration et d'atomisation des produits.

Pour faire court et simple :


1/ La POMPE A MEMBRANE, est un peu le 4x4 de l'atomisation, elle coute moins cher à l'achat, et sa fabrication est simplifié au maximum. La membrane est une sorte de diaphragme qui pompe le produit à pulvériser. Elle ne nécessite pas d'électronique car le système est en permanence en fonction. Elle pourrait s'avérer plus fragile dans le temps, car ce qui fonctionne en permanence doit forcément tombé en panne plus souvent, sauf qu'avec si peu d'électronique embarqué, sa réparation et son entretien sont simplifié et beaucoup moins chère. Beaucoup de ses pannes peuvent être réparées par l'utilisateur lui même.


2/ La POMPE A PISTON, est un peu la rolls de l'atomisation, elle coute beaucoup plus cher à l'achat (Graco s'en sont fait les spécialistes, puisqu'ils ne fabriquent que des pompes à piston) et grâce à son électronique embarqué, elle reconnait le réglage de la pression de façon très précise, ce qui permet de mettre en veille le moteur quand la pression est atteinte. Elle s'use donc beaucoup moins vite, mais !! Sa technologie coute cher à l'entretien et à la réparation, les cartes électroniques sont souvent hors de prix, ce qui est vraie pour les pompes entrée de gamme, l'est encore plus pour les pompes les plus grosses du marché !


Lorsque tu sais quelle type de station tu veux, tu peux passé au chapitre 2



2- GSB OU PRO ?

C'est la question que 90% des gens se poseront, peut on choisir un modèle de Grande surface de bricolage, quand on n'a pas les moyens d'acheter du pro ? Je ferais court en prenant cette métaphore comme exemple:

"quand vous n'avez pas l'argent pour acheter vos courses, est ce que la caissière vous laissera passé ?"

Je l'ai déjà dit dans mes tests en vidéo. Une machine bon marché, voir très bon marché, ne peut pas être compatible avec qualité.

Si tu n'as donc pas les moyens d'acheter de la qualité, pourquoi vouloir s'évertuer à faire semblant avec une machine bon marché qui ne t'apportera jamais la qualité que tu es en droit d'attendre quand tu dépenses 650 euros en GSB ?

650€ ça n'est pas 2000, et pourtant le grand écart des prix, justifie la qualité.

La fabrication de technologie pointue, de qualité, de robustesse, a un coup, et la clientèle des GSB n'as pas les moyens ni l'envie de dépenser comme les pros. Pourquoi ? - Voilà la véritable question ! -

Parce qu'il faut savoir pour quelle utilisation !



Allez-vous vous en servir tous les jours, une fois de temps en temps, ou juste pour un chantier ?

Je suis partisan de la location dans ce cas précis, car une station de GSB premier prix ou pas, reste une machine conçue pour le particuliers qui veut se simplifier la vie, c'est tout ! On ne parle pas de qualité de travail ou de rapidité, on veux juste se simplifier la vie. (et on pense, souvent à tord, que l'on fera du meilleur travail et on obtiendra un meilleur résultat qu'avec un simple rouleau, voir la vidéo ci-dessous à ce sujet. Ci-contre, un peintre très heureux de se faciliter la vie à l'airless :) faut bien s'amuser comme on peut...






Machine à peindre (1880)

A première vue, l'airless simplifie considérablement la vie du peintre, elle a même était conçue pour ça. C'est une technologie qui ne date pas d'hier, puisque l'on peu voir les premiers croquis des premières "machines à peindre", à la fin du XVIIIé ! (voir ci-contre)

Mais est-ce vrai pour des machines bas de gamme ? Vu leur prix, je ne suis pas certain que cela vaut l'investissement, et reste persuadé qu'il vaut mieux une location d'un matériel pro qui ne vous appartient pas, qu'une merde bien à vous.




La question que l'on me pose souvent sur les réseaux, est :

Pourquoi les marques les plus réputées du marché, font elles, une gamme pour la Grande surface de bricolage en sachant que la qualité sera trompeuse pour leur réputation ? C'est se mettre une balle dans le pied ?

Et bien les industriels ont bien compris la valeur du marché des particuliers, mais ils savent aussi que les besoins et le pouvoir d'achat ne sont pas les mêmes qu'un artisan (c'est bien connu, on est blindé nous autres:) du coup ils estampillent leur marque, en prenant soin, quand même, d'y ajouter quelque nom de modèle, comme Magnum pour Graco, (qui avait vu un peu trop la télé), et les séries "control pro" pour les Wagner qui n'ont de pro que le nom.

Nous avons là des machines cheap, faite de plastique et autre tuyau de jardin en guise de tuyau d'aspiration, ça c'est pour ce que l'on peut voir de l'extérieur, et qu'en est il de l'intérieur ? Et bien je vous propose de regarder cette vidéo si cela n'est pas déjà fait:



Vous remarquerez que certaines marques ne sont pas entrées dans la danse. Il y a fort à parier qu'elles ne le feront jamais (y'a bien assez de merde dans les rayons des gsb :) oh ça va on peu rire non ?)



Vous êtes décidé à acheter enfin du pro ? Passez au chapitre suivant ...




3- DU PETIT CHANTIER AU PLUS GRAND

Il existe trois types de stations, classées selon leur puissance. Plus elles sont puissantes, plus elles coutent chers, plus elles sont lourdes, mais plus vous pouvez passer de type de produits. Des fluides comme des lasures, aux très épais, comme les enduits.

Il faut donc mettre en perspective vos chantiers et vous posez cette question, vais-je m'en servir souvent ? Soyez honnête avec vous même, car l'investissement est substantiel !




PETITS CHANTIER, PETITES STATIONS (entrée de gamme)

entre 1000 et 1500 euros ht


Les petits chantiers, sont ceux que l'on peut décrire comme occasionnels. Souvent les fabricants se mettent à l'abris d'une potentielle panne, en expliquant qu'il ne faut pas atomiser plus de "tant" de litres de peinture par jour, d'autre le font au m², tout cela pour moi, ne veux rien dire. Tu peux très bien faire une pause d'un jour par ci, pour différentes raison, ne serais ce que pour le masquage ! Ou changer de chantier entre temps et forcément mettre en pause ta station.


Red Devil 1.8 de MONSTER

Je partirais sur un fait avéré. Il y a les peintres pros, et puis les autres...

Un peintre pro travaillera de façon classique, surtout quand le chantier est habité. Souvent des prétentieux qui savent tout faire, (mais qu'à l'airless), piquerons des chantiers aux peintres pros, en proposant une mise en peinture à l'airless à 4 euros le m² défiant toute concurrence ... bon à ce prix là, t'auras quelques coulures, pas le choix dans la couleur (tout sera blanc) bref... c'est un autre sujet, mais... Si je reviens à ce que je disais, un peintre pro va donc faire beaucoup de chantiers au rouleau, parce que c'est la base de son métier qu'il a appris et il sait que d'atomiser quand c'est habité, c'est très compliqué pour les résidents.

Il n'aura donc pas besoin sur tous ses chantiers, d'une station et encore moins d'une station très puissante.

Il l'utilisera plutôt pour faire de très grands plafonds ( c'est quand même bien pratique) ou alors sur la mise en impression des subjectiles quand il s'agit d'une maison neuve ! Là aussi c'est très pratique et tellement moins fatiguant qu'au rouleau.

Il pourra s'en servir également pour faire des boiseries, portes , volets etc. Attention toutefois, certains modèles sont un peu juste selon la viscosité de certains produits. Ca élimine les travaux de pulvérisation d'enduits ou de peintures trop épaisses, comme celles de sols, de toitures etc.


+catégorie la plus légère -ne pulvérise pas tous produits

+les moins chères du marché -faible puissance


L'AVIS DU DOC :

Elle serait idéale pour un particuliers désireux d'acheter quand même une station airless.




GRANDS CHANTIERS OU CHANTIERS TECHNIQUES, GRANDES STATIONS

plus de 3500€ ht


La catégorie reine, celle qui permettra de pulvériser tous les produits pulvérisables à l'airless. C'est aussi les plus chères et les plus lourdes (souvent plus de 50 kilos)


Liner 5 de MONSTER

On trouve également les machines pour les marquages routiers etc. (voir ci-contre).


Si vous avez des chantiers énorme, et attention, on parle là d'hangar ou de dépôt , de bardage et de milliers de m², des bureaux à n'en plus finir, c'est ce type de machine qu'il vous faudra. En revanche prenez en compte la mise en fonction de la station, car des stations de ce genre, pèsent très très très lourd, on n'est pas trop de deux quand il faut monter des escaliers !!! Leurs prix est forcément un frein, car même sur des stations moins connues, comme FARBMAX ou MONSTER, les tarifs restent assez

7 pro de MONSTER

élevées. Il faut compter environ 5000€ (selon les machines, les marques etc).

Mais avec ce type de machine, aucuns soucis.

Attention toutefois à la méprise, ça n'est pas parce qu'elles sont robustes, chères et puissantes, qu'elles peuvent systématiquement aspirer des enduits ! Vérifier bien avant d'acheter sa capacité à le faire et demandez toujours conseils au revendeurs avant votre achat.

Inutile de préciser que ce type de machine n'est pas faite du tout pour un particuliers.




+Peut atomiser tous types de produits -leurs prix

+Robuste et puissante -leurs poids


L'AVIS DU DOC :

Idéale pour les pros qui ne veulent pas se poser de questions (et qui accessoirement ont un peu de sous :)




LES AUTRES, STATIONS DE MILIEU DE GAMME

entre 1500 et 3500€ ht



Si vous n'avez pas besoin de peindre des milliers de m² par jour, mais que vous voulez quand même faire passé le maximum de type de peinture (des plus fluides aux plus épaisses) alors c'est ce qu'il vous faut (c'est aussi le choix que j'ai fait pour mes chantiers, voir ci-dessous, ma machine perso).

MONSTER 2.4 (la station du doc)

Cette machine sera résistante, mais ne pourras pas pomper les produits trop épais. (éviter les peintures de sols etc). Cette station n'est pas tellement recommandable aux particuliers. Je la trouve trop cher pour ce qu'ils ont à en faire.

C'est aussi un compromis entre puissance et prix, car même si elles restent assez chères pour certaines, elles conviendront à la plupart des peintres professionnels qui voudraient s'équiper d'une station airless fiable.



+poids moyen -ne pompe pas tous les produits

+prix moyen

+puissance


L'AVIS DU DOC :

Idéale pour les pros qui veulent faire de l'airless régulièrement sans se prendre la tête



4- PARTICULARITÉS

GODET A GRAVITATION ( appelé trémie)

Le godet, tout comme la technologie de l'aérographe, consiste par le simple poids de la peinture, à recueillir le produit dans la pompe sans pour autant l'aspirer de façon classique. Le godet se monte à l'endroit où l'on branche le tuyau d'aspiration (au dessus de la machine). Toutes les stations airless ne permettent pas d'accueillir ce genre d'accessoire. Mais à quoi ca sert ?


Certains peintres, et ça a été longtemps mon cas, n'aime pas l'airless à cause de la phase de nettoyage contraignante, surtout sur des chantiers ou l'accès à l'eau est limitée, celui qui dit le contraire n'est pas honnête. L'utilisation du godet évite le nettoyage du système d'aspiration, puisque l'on ne nettoie que le pistolet et le tuyau, ainsi que le godet. On alimente au fur et à mesure le godet par la peinture ou le produit à pulvériser. Il faut donc surveiller qu'il y ait toujours assez de produit dans le godet.




AUTRES ACCESSOIRES

Lorsque vous achetez une station, elle est toujours vendues, minimum, avec son pistolet, un ou deux filtres, deux ou trois buses, et un tuyau. Bien entendu, tous ces accessoires peuvent être acquis à l'unité.

Je ne serais trop vous conseillez de toujours avoir plusieurs filtres de pistolet en remplacement (il existe différents type de filtre selon le produit à pulvériser, voir le revendeur et ses conseils) et 4 ou 5 buses différentes (toujours bien nettoyée).

Regardez cette vidéo, entre autre, sur le choix de la buse.



La tripe (tuyau) que je conseille, doit être d'une longueur de 15 mètres , ça permet d'aller un peu partout dans la maison, sans bouger la station.

J'aime aussi, l'utilisation de lance, pour effectuer les mises en peinture, ça éloigne du support et donc du brouillard d'atomisation, et ça permet de moins se fatiguer le bras lorsque l'on peint de grandes surfaces de plafond, par exemple.



5- OU ACHETER SON AIRLESS ?

Et bien ça dépend de la marque ! et oui ! car la plupart des stations sont ou Américaines ou Allemandes, voir Chinoises.

Et les marques pros les plus connues (Titan, Wagner ou encore Graco) ne sont disponibles que chez des revendeurs agréées par la marque, ce qui fait que les points de vente sont assez réduits.

Toutefois, la plupart des revendeurs de peinture pros, ont des contacts avec les commerciaux de chaque marque et sont capables de commander pour vous, votre machine (prenant au passage leur marge , ce qui est normal) et c'est pourquoi, j'ai choisi d'acheter une station non connue, mais de fabrication Allemande, gage de qualité pour moi et sur un site internet pour éviter d'avoir a payer "la marque".

Graco c'est très bien, comme Titan, mais c'est trop cher à mon avis, pour des produits fabriqués dans les pays de l'Est et en partie avec de l'électronique Chinois. Autant faire les frais de ce genre de dépense.


Il existe aussi tout un marché de l'occasion, et là je vous mets en garde !!!

N'achetez rien sur le net (en ce qui concerne le matériel d'occasion), une chance sur deux d'être ennuyé !

Sauf si le vendeur peut vous faire une démonstration (et pas avec de l'eau !).

Hors mis la qualité de la marque, le secret de la longévité de tous matériels électronique, reste l'entretien, le nettoyage. Que les carters (caches) soient souillés par la peinture (c'est mieux que par autre chose) c'est normal, mais ce qui est inquiétant dans l'achat d'une station airless d'occasion, c'est tout ce qui n'est pas visible à l'oeil nu, sans avoir à démonter la machine ! Si elle a était mal entretenue, il y a fort à parier qu'elle ne va pas fonctionner longtemps.

Faites en ce que vous voulez, ça n'est qu'un conseil.


En revanche ! car il y a une autre possibilité, un peu plus chère, mais bien plus sur, c'est l'achat d'un matériel d'occasion chez un revendeur pro, ça existe, des stations de démonstration, des stations reprises à un client qui a fait l'acquisition d'une nouvelle machine etc.


Il y aussi les loueurs de matériel, qui peuvent parfois vendre d'ancienne station à un prix raisonnable.



Depuis plusieurs années des sites d'e-commerce spécialisés dans le matériel Airless, fleurissent le net. Je vous conseille toujours Airless Discounter que je trouve très sérieux, et Tools and more chez qui j'ai acheté mon airless perso le MONSTER 2.4




Et puis si au final le budget est trop limité, souvenez vous du début de cet article

"quand vous n'avez pas l'argent pour acheter vos courses, est ce que la caissière vous laissera passé ?"





Octobre 2020

Docteur Peinture®







852 vues1 commentaire
500x500.png

Site optimisé pour une expérience sur PC - Dernière mise à jour du site 23/01/2021

Le site www.docteurpeinture.com n'utilise pas de cookies ou de systèmes de traçage.

En utilisant le site, vous acceptez ses règles

DOCTEUR PEINTURE®, marque Française déposée -  2016 -2021

visiteurs
uniques
POUR ME SUIVRE...
  • YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram