top of page
Rechercher

LA POSE DU PARQUET STRATIFIÉ

Dernière mise à jour : 16 mai 2022



AVERTISSEMENTS

Non seulement ce cours est construit autour de la norme Dtu51.11 en vigueur (norme Française de 2009), mais il est également inspiré par mes années d'expériences d'artisan.


La norme ne traitant pas :

-des parquets massifs en pose flottante,

-des sols chauffants et/ou rafraîchissants,

-de la pose dans des zones climatiques et naturelles autres que ceux de la France,


je vous conseille de vous retourner vers le fabricant de sol que vous allez choisir pour lui poser vos questions, et non pas sur internet ou à un vendeur quelconque !


 





Le parquet flottant se distingue du parquet classique ou contrecollé, par sa pose sans colle ainsi que sa méthode et sa matière de fabrication.

Selon cette même fabrication, et donc la gamme choisie, ainsi que certaines conditions d’installation tout de même, il peut très bien convenir dans des endroits plus techniques, comme les pièces humides d'une salle de bain ou sous des vérandas, ou bien encore sur des planchers chauffants (toutefois, attention aux normes !)

Des profils spéciaux permettent une installation sur les marches d’un escaliers !


Leur matière stratifiée, est un excellent anti allergènes, et rend l'entretien très facile.

Enfin le système moderne de clips, permet la pose par des enfants de 7 ans, à conditions de ne pas leur laisser la scie pour les découpes ! (ce qui fait fortement chi*** certains menuisiers ! C’est dur la vie !)


Il est à noter tout de même, que les urines animales, (ça fonctionne aussi avec celles humaines), attaquent très vite et fortement les parquets !!!! Lorsque vous vous en rendez compte il faut les nettoyer immédiatement ! (Ou penser à mettre une sonde sur vos animaux !)

Idem pour leurs griffes, à moins de prendre un parquet à la couche d’usure en conséquence.




Dans l’univers professionnel il est simple de se repérer lorsque la norme UPECA M est utilisée (norme de référence pour tous les documents unifiés tel que les DTU). Vous pouvez, aussi la découvrir dans ma vidéo à ce sujet (ci-contre).

Cette norme n’est pas une norme de plus, puisqu’elle est bien utile dans le choix de votre sol à conditions que le fabricant ait payé la normalisation de son produit avant sa mise en vente.

Elle classe les revêtements de sols selon leur utilité et leur destination.

Aujourd’hui un système plus simple est utilisé par les gsb, nous verrons cela dans une prochaine vidéo.


COMMENT BIEN CHOISIR LA SOUS COUCHE ?

Il existe plusieurs sous-couche selon la destination de votre parquet.

Elles séparent le parquet de son support porteur.

La sous-couche est essentielle puisqu’elle permet, entre autre, d’égaliser les irrégularités de sol, mais également de contrer les remontées d’humidité (lorsqu’elle est équipée d’un pare vapeur), ou bien encore d'isoler phoniquement des bruits de marche et chute d’objet (sous-couches d'isolation acoustique).


Présence d'un pare vapeur sous le parquet stratifié

Dans le cas d'une isolation acoustique, la sous-couche devra remonter le long des murs, sur la périphérie de la pièce, d'au moins l'épaisseur du parquet.


Une sous-couche pour sols chauffants doit pouvoir résister à une température de 60°c. Il est d'ailleurs ordonné, et ce quelque soit la saison, de mettre en route le chauffage au sol pendant au moins 3 semaines avant la pose.

Par ailleurs, les dtu 51.11 précisent et interdisent la pose sur sol chauffant sauf autorisation explicite du fabricant de parquet.


En tout état de cause, sur une chape, vous devrez absolument utiliser une sous couche munie d'un pare vapeur.



Il existe des parquets avec sous couche intégrée sous la lame, cela permet de poser le sol sans l'ajout d'une sous couche. Le parquet est forcément plus cher à l'achat et pas forcément très adapaté lorsque le sol n'est pas plan.


Aussi, je vous conseille de vous retourner vers votre revendeur le jour de l’achat afin de choisir la sous-couche la plus adapatée à vos besoins.

TEMPS DE SECHAGE DES CHAPES AVANT POSE



Un élément important à prendre en compte avant la pose, est le séchage des chapes ou autres dalles béton. Lorsque le revêtement recouvrira la chape sur laquelle il reposera, cette chape ne séchera plus, il est donc essentiel qu’elle le soit totalement avant de faire la pose complète.

Si votre chape ne dépasse pas les 4cm de profondeur, elle séchera d’un centimètre par semaine,

si elle dépasse 4cm, alors partez sur le principe de deux semaines de séchage par centimètre au-delà des 4cm d’épaisseur.



 

Exemple simple et concret :


votre chape fait 8cm (ce qui est pas mal pour une chape maigre !)

Alors vous compterez comme suit :

4cm x 1 semaine = 4 semaines

+

4cm x 2 semaines = 8 semaines

=

TOTAL 4 + 8 = 12 semaines de séchage avant la pose de votre parquet.


 


Je vous conseille de prendre la mesure d’humidité avec un humidimètre ( voir ci-contre, liens affiliés). Il existe plusieurs modèles, mais le plus fiable reste la marque TESTO. Son prix conviendra plus au professionel qui serait amené à réaliser régulièrement des mesures chez ses clients. Le modèle présenté est celui que j'utilise depuis plus de 10 ans, il est fiable, demande peu d'énergie d'alimentation, et il a plusieurs courbes enregistrées, selon les matériaux testés.

Toutefois pour son utilité exceptionnelle, et pour un particulier, vous pourriez très bien envisager l'achat d'un appareil moins précis mais assez efficace comme celui ci.

En tout état de cause, la chape ne devra pas dépassé les 5% d'humidité si l'on veut poser son sol.



LONGUEUR MAXIMALE DE POSE et DILATATION

Un paramètre ultra important est la longueur maximale de pose.

En effet un parquet, même flottant a une certaine dilatation dûe à sa composition mais aussi à la température ainsi qu'à l'humidité ambiante.


Stockage du parquet, 24h avant sa pose

Dans le cas d'un parquet d'épaisseur inférieure à 2cm, vous ne devez pas dépasser une pose de plus de 8 mètres sans installer un jeu de dilatation.

Second point important, si vous devez faire passer votre parquet d'une pièce à une autre, il est interdit de le faire en enfilade, sans réaliser un joint de dilatation d'au moins 8mm entre chaque pièce.

8 mm sera également l'épaisseur du joint de dilatation périphérique recommandée.

Pour finir, la dilatation périphérique, et toujours selon les DTU 51.11 définit que le parquet ne doit pas venir en contact avec les huisseries, les maçonneries, les enduits, les plinthes, autres revêtement de sol, escalier etc.



CONSEILS ET INSTRUCTIONS DE POSE

Vous venez de choisir votre sous-couche et votre parquet flottant, et êtes prêt à passer à l'étape de la pose, voici mes recommandations qui découlent toutes des dtu 51.11

  1. La sous-couche sera toujours posée dans le sens de pose du sol.

  2. Le dernier morceau d'une ligne devra toujours mesurer, au moins, 5 cm de large

  3. Vos lames devront être entreposées au moins 24 heures dans la pièce de destinations avant leur pose.

  4. Utilisez toujours plusieurs paquets différents de parquet, pour la pose de vos lignes

  5. Utilisez toujours des cales pour vos démarrages et vos débuts de ligne. Un joint périfique de 8mm minimum de dilatation doit être présent. Les d.t.u. précisent, par un calcul plus complexe, le minimum de dilatation a respecter, selon une liste de critère que je trouve inutile pour un particulier (longueur des emboitements les plus longs ainsi que prise en compte de l'épaisseur du parquet). Retenez 8mm de dilatation minimum, c'est déjà bien !

  6. Démarrez la pose par le mur le plus long

  7. Le chevauchement des joints de chaque lame de parquet doit être au moins de 30 cm avec la ligne du dessus.

  8. Pour les découpes, faites les toujours avec la surface décorée vers le haut

  9. Nous déconseillons la coupe des batis de portes pour passer le parquet dessous, et préférons la pose autour de ceux-ci avec un joint de finition acrylique de la couleur du parquet (voir la raison ci-dessous)

  10. Sur une chape maigre il est nécessaire de réaliser un ravoirage (ragréage pour sol) avant la pose

  11. Il est déconseillé de poser un parquet flottant sur une moquette ou un sol vinyle. Dans certains lieux il est même interdit par la lois !!!! (dtu) si vous lisez le contraire, c'est que ce ne sont pas des informations données par un professionnel.

  12. La pose directement sur du carrelage est possible, à condition d'utiliser une sous couche en conséquence pour qu'il n'y ait pas de "porte à faux" entre de carreaux de carrelage, et qu'il y ait suffisament d'espace sous les ouvertures (portes, fenêtres etc.)

  13. Le jour de la pose, la température de la pièce ne doit pas descendre sous les 15°, mais le chauffage doit avoir été arrêté.

  14. L’étanchéité des installations sanitaires et de chauffage doit avoir été vérifiés avant ; ce qui sous entend, qu'il est interdit de poser un sol flottant sous un sanitaire et qu'il faut réaliser les coupes de façons à parqueter autour.

  15. Les travaux de peintures doivent avoir été exécutés avant.

  16. Vous ne devez pas stocker votre parquet en paquet dans un garage ou un abris jardin !!! Il doit être à l'abris des remontées d'humidité, de la condensation d'eau, et donc ne pas être stocké au contact du sol.

  17. Le support doit être propre avant la pause (sans blague ?).

  18. Vous pouvez rattraper localement, un ravoirage (terme employé par les dtu faisant référence au ragréage de sol) moyennement plan, en utilisant par exemple, de l'enduit de lissage.

  19. On pose les lames dans le sens le plus long de la pièce ou dans celui de la lumière naturelle

  20. Vous pouvez poser un parquet flottant sans précaution particulière, sur un support plancher bois.

  21. Evitez de protéger les parquets flottants déjà posés, par un film imperméable tel que du polyane





Pourquoi je préfère la pose autour des huisseries que de couper ces dernières ?

Voici ce que donne un bâti de porte coupé pour la pose d'un parquet (voir la photo ci dessus). Lorsque le parquet est trop usé et que celui-ci doit être remplacé par un sol vinyle ou des dales PVC à clipser ! Je trouve le travail magnifique !!!

Voilà pourquoi je ne coupe jamais les bâtis. Après c'est chez vous, vous faites ce que vous voulez !!!

Prenez en compte que si vous devez le faire (couper le bâti de porte), il vous faudra laisser entre 5 et 8 mm sous la coupe de joint pour éviter d'avoir une prise à cet endroit et que le parquet ne se soulève.

Autant donc, couper le parquet proprement autour et faire un joint acrylique de la couleur du parquet.


Ce que disent exactement les dtu. à ce sujet :

"En pied d'huisserie : Le pied de l'huisserie, bois ou métallique, est entaillé de façon à ce que le jeu soit masqué par l'huisserie. Si l'entaillage n'est pas possible, le jeu est masqué avec un matériau approprié." Il n'oblige donc en rien et propose même l'alternative du joint acrylique, alors pourquoi tailler définitvement un bâti ???


LES DIFFÉRENTES MISE EN OEUVRES (dessins)

Le parquet flottant ne permet que très peu une mise en oeuvre originale.

On retiendra alors deux méthodes, à votre convenance.


Mises en œuvre à l’anglaise à coupe perdue. Tout en respectant les recommandations déjà exposées ci-dessus (pas moins de 5 cm de large pour une chute, maximum 8 mètres mis bout à bout, joint de dilatation etc) la pose à l'Anglaise à coupe perdue, est finalement la plus économique des mise en oeuvres, car contrairement à ce que son nom pourrait laisser croire, (presque) rien ou quasi rien ne se perd.

Cette dernière méthode est donc la plus économique et la plus courrante.


Exemple de pose à l'Anglaise à coupe perdue


Mise en oeuvre à l'anglaise, pose à coupe de pierre, est une mise en oeuvre beaucoup plus rigide et homogène. C'est la plus communes lorsqu'il s'agit de la pose d'un carrelage. Aussi la mise en oeuvre de cette méthode reste la moins économique, car elle nécessite de reprendre le même schémas de distributions des lames, d'une rangée à une autre. (avec une tolérence de quelques milimètres entre deux sauts, toujours selon les D.T.U.)

Il faudra prendre en conséquence, un nombre de paquets supérieur à la pose à coupe perdue.

J'ai rarement vu un pépé , ancien militaire à la retraite de surcroit, me demander une coupe perdue !!!! :)


exemple de pose à l'Anglaise en coupe de pierre


Seuls les parquets massifs permettent tout un tas de possibilités dans la mise en oeuvre ( pose à la Farnçaise, pose en échelle, pose à bâtons rompus, en point de Hongrie, Versailles, D'aremberg, Rambouillet etc) mais ça ne fait pas partie de mes attributions professionnelles.



ATTENTION, CONSEILS D' ACHAT

Beaucoup de revendeur, de gens peu scrupuleux, pourraient bien vous vendre plus de parquet qu'il n'en faut ! Je vous conseille d'aller chercher les informations techniques sur le site du fabricant (quand ça n'est pas une marque de distirbuteur bien entendu).

Un % d'ajout de parquet peut être compté dans l'achat mais cela doit resté raisonnable !

J'ai déjà vu des distributeurs, pourtant pros (ce qui est encore plus effrayant) vouloir ajouter 7% de plus de parquet dans leur devis !!!! Rendez vous compte ! Pour une pièce de 40M² vous vous retrouvez avec 3 paquets de plus !!! COMPLETEMENT INUTILE !

Alors à moins que ce dernier vous assure qu'il reprendra vos paquets non entamés, n'achetez pas plus d'un m² de marge de manoeuvre sur l'ensemble de votre projet, au dessus c'est inutile et totalement ridicule. (encore une fois, je m'en fiche, c'est pas moi qui paye).

Les marques sont légions chez les revendeurs pros, et même si mes conseils restent exautifs, voici celles que j'ai eu le plaisir de poser sans aucuns soucis :



Quelle épaisseur de parquet ?

Aujourd'hui la qualité se traduit plus simplement par la réputation d'une marque, mais quelques critères peuvent vous aider.

Si l'épaisseur d'un parquet n'est pas toujours le critère le plus important, il n'en demeure pas moins, que plus il est épais plus la couche d'usure (en surface) l'est aussi, et donc plus longtemps le parquet durera.

Le grand classique en magasin reste le 8mm mais sa couche d'usure n'est pas plus épaisse que le 12mm qui lui est en revanche bien plus solide et à l'épreuve du temps et du passage.

Les prix varieront sensiblement entre 8 et 25€ le m² environ, avec bien entendu des exceptions faisant grimper les prix à plus de 30, voir 50€ le m².



Dessins d'une coupe sur dosse donnant les "Ronces" du bois, repris sur un parquet stratifié

Imitation du revêtement ?

Les fabricants ont poussé l'imitation du bois jusque dans le veinage du décor.

Quand un premier prix reprendra simplement le visuel du bois sur sa surface, d'autres, bien plus chers, iront jusqu'à en graver le motif en relief, telle une vraie planche de bois ! (voir la photo ci dessus)

Ainsi les "noeuds" du bois, les "ronces" ou les "mailles" d'une coupe, seront dessinés en relief, et respecteront la géométrie des coupes du bois tout en présentant leurs empruntes au toucher ! Un faux ressemblant mais qui a un coût en caisse. (d'autant que le bois a pris cher grâce à M. Covid et un peu à Mme du marché libéral :)

Chanfrein ou pas ?

C'est une question de goûts. Visuellement c'est ce qui se rapproche le plus d'un véritable parquet, puisque le jointoiement entre deux planches n'est jamais parfait.


Système de clips ?

Ils ont tous des noms différents selon le fabricant et le revendeur ( 5g, clic+, uniclic etc.)

Sachez qu'il existe deux grandes famille de clipsage.

Le clips à plat et le clips classique.

Le système de clips "classique" demande souvent un peu plus d'effort pour clipser la seconde rangée après la pose de la première (faire levier sur le parquet pour pouvoir clipser les lames entre elles et l'utilisation d'une cale martyre et d'un maillet pour l'emboitement des lames).

Le clips à plat, ne demande aucun effort, puisqu'on clipse chaque lame entre elle, sans faire levier.

Le clips à plat devient le plus courant, et c'est bien celui que je conseille. Toutefois, comme chaque avantage il y a son inconvénient, vous veillerez à ce que le sol soit le plus plan possible. Un sol présentant trop de différences de niveau pourrait déclipser le parquet.




ENTRETIEN, RÉNOVATION, RÉPARATION

Ne jamais laver à grande eau votre sol stratifié et toujours essorer correctement votre serpillère.

N'utilisez jamais de disolvant ou de javel, et encore moins le côté grattant d'une éponge (d'autant plus vrai pour les plinthes qui sont très fragiles à l'abrasion)

N'utilisez jamais de nettoyeur à vapeur !

Dans le cas d'une tâche tenace (encre, vernis à ongle, cirage, feutre etc) préférez un chiffon avec quelque goutte d'acétone (faites un essai dans un endroit peu visible au préalable).

Il est possible de remplacer une lame abîmée sans enlever l'intégralité du sol, mais cette dernière devra être collée. Il suffit de retirer par découpe successive la lame abîmée, puis de retirer tout élément restant de cette dernière. Coupez les bords mâles de la lame de secours, puis encollez les bords des lames au sol, mise à nue.Venez placer la lame de secours sur les parties pré-encollées. Déposez des objets lourds au niveau des jointures (en prenant soin de protéger le sol avec un chiffon par exemple et faites attention aux remontées de colles)

Enfin je vous déconseille toutes cires qui rendraient le sol aussi glissant qu'une patinoire, à moins que ce soit le but ?



CONCLUSION

Je peux avoir oublié un point relatif aux recommandations par les dtu ou le conseil qu'un pro devrait prodiguer, mais il me semble que l'essentiel est bien dans ce cours.

Merci de m'avoir lu et de partager cet article si cela vous a plu.


Docteur Peinture©

Mars 2022


12 625 vues

Posts récents

Voir tout
bottom of page